Méthodologie et JAVA

Fil d'Ariane pour la Navigation

Evolution de la modélisation depuis 2000

Evolution de la modélisation de puis 2000.

Avant d’aller plus loin dans cette démarche vers JAVA, search j’ai cherché à faire un état des lieux de mes acquis en S.E (System Engineering), cheap   qui était mon domaine d’expertise dans les années 90 lors de ma fin de carrière. A cette époque je rapportais dans ma société les concepts du NCOSE (National Council OSystems Engineering) sur ce sujet crucial pour l’étude et le développement des systèmes complexes avec la traçabilité des Exigence dans le cycle de vie des Systèmes de Combat du domaine Naval ; depuis le NCOSE est devenu le INCOSE pour bien montrer sa dimension Internationale dans ce domaine nommé IS (Ingénierie des Systèmes) en France.

Dans ces années 1990, store les architectures des systèmes informatiques et des systèmes plus diversifiés par leurs composants en sous systèmes, eux-mêmes complexes en matériels et logiciels, ne disposaient pas de normalisations internationales quant aux méthodes et encore moins aux langages de modélisation. Chaque société avait ses habitudes et son savoir faire dans ces domaines. De plus les spécialistes des systèmes informatiques étaient confrontés à des besoins impératifs pour tenter de maîtriser les dérives de leurs développements, ce qui les conduisaient à prendre le « LeaderShip » dans toutes ces réflexions sur la structuration des modélisations de leur domaine et ces ce travail ce qui a conduit à la naissance vers 2000 de UML. Ce langage de support des modélisations adaptées à une approches OBJETS, aussi bien dans le langage UML lui-même que dans l’implémentation des applications « Software » est actuellement normalisé et utilisé en partie ou en totalité par les grandes sociétés de développement des Systèmes Informatiques.

C’est en 2006/2007 que sous l’impulsion de l’OMG (Object Management Group) est né le langage SysML qui est maintenant normalisé et adopté aux niveau international pour décrire et modéliser les systèmes quelconques en plaçant ce langage comme un héritier d’une grande partie de UML ce qui en fait un outil de qualité pour spécifier, analyser, modéliser et tracer TOUS les TYPES de système sur leur cycle de vie.

L’héritage représentant le haut niveau de ces deux langages est symboliquement représenté par le diagramme de VIEN ci-dessous.

UMLETSysMl.PNG

Il faut bien comprendre que ce résultat est obtenu grâce à une approche OBJET GLOBALE. Le raisonnement abstrait global peut se résumer ainsi : TOUT DANS LE MONDE QUI NOUS ENTOURE EST COMPOSE D’OBJETS QUI DIALOGUENT ENTRE EUX. Il faut donc se mettre à réfléchir dans tous les domaines d’étude et de développement à comment choisir ces objets et les connectés entre eux; cette démarche au concept simple n’est pas nécessairement facile car il faut être capable d’une grande capacité d’abstraction créative pour le concepteur.

Bref, ce petit historique va me permettre de revenir sur mes Ouvertures en premier, avec un des outils modernes GRATUITS : SIRIUS, TopCased(Prosysml) et finalement PAPYRUS tous supportés par ECLIPSE pour le langage de modélisation UML/SysML.

Pour parler d’un outil, il faut s’en servir……….une LAPALISSADE que je vais donc appliquer sur la, partie existante des Ouvertures de mon logiciel. Voici ci-dessous ce que la norme SysML propose comme diagrammes que les outils peuvent implémenter. Il faut donc choisir ce que je juge utile, voire indispensable pour effectuer mon évaluation personnelle des outils. Je ne prends bien sur pas en compte les outils payants, parfois très chers, que les sociétés importantes peuvent évidemment jugés plus performants que ce ceux du logiciel libre et Gratuit (C’était alors mon cas dans mon passé professionnel !!!). Voici ci-dessous ce que la norme SysML propose comme types de diagrammes que les outils peuvent implémenter. Il faut donc choisir paemi eux ce que je juge utile, voire indispensable pour effectuer mon évaluation personnelle de ces outils.

FamilleSysML.PNG

Please publish modules in offcanvas position.