Fil de navigation

Double Dummy Solver (SOLVEUR DOUBLE MORT) dit DDS

                Introduction

                L'appellation  "Double Dummy Solver" est très bien connue d'un bon nombre d'expert du bridge, mais peu connue du plus grand nombre des bridgeurs qui ne veulent ou ne peuvent pas en analyser son concept pourtant simple dans son principe. En effet je suis toujours très surpris par les contre vérités qui circulent dans les salles de bridge, que je fréquente assidument depuis des années, sur la notion de PAR au bridge qui lui est une conséquence importante de ce concept et de l'algorithme de recherche associé, aujourd'hui quasi infaillible.

                Concept du double mort

                Pour comprendre cette dénomination il suffit de se mettre à la place d'un déclarant qui doit jouer un contrat quelconque, que sa ligne a choisi, lorsqu'il se trouve en face de son MORT avec lequel il doit réaliser son contrat. Dans cette position le déclarant connait deux mains soit 26 cartes, sur les 52 du jeu, et son problème va consister à reconstituer au fur et à mesure des levées la composition réelle des DEUX AUTRES mains cachées du camp adversaire. Si l'on IMAGINE UN MORT SUPPLEMENTAIRE composé d'une des deux mains cachées.............alors le déclarant pourrait chercher à résoudre son problème à CARTES OUVERTES car il aurait la connaissance de l'emplacement réel des 52 cartes du Jeu; d'où cette notion de DOUBLE MORT qui permet de tenter de résoudre la séquence des levées à réaliser en choisissant les bonnes impasses (s'il y en a à faire) et d'une manière plus générale la ligne de jeu à utiliser.

                Définition du  'SOLVER ' ou algorithme de recherche

                Bien sur, la connaissance de l'emplacement des cartes n'est qu'une étape vers le choix de la ligne de jeu optimale et le PAR éventuel, encore faut-il déterminer ce qui est réalisable ou pas et cela pour les QUATRE POSITIONS des joueurs à la table et dans les cinq COULEURS des contrats possibles sur les paliers de UN à SEPT. Ce travail algorithmique a été commencé er optimisé par BO HAGLUND depuis plus de 15 ans pour aboutir à une résolution logicielle du problème dont les outils sont disponibles en utilisation libre pour les joueurs qui souhaitent les utiliser (voir la référence 5, en fin de cet article).

                Les références 1 et 2 renvoient aux descriptions de l'algorithme, par son auteur avec tout sont historique d'évolution. La référence au site de J.BRAMDETZ permet d'obtenir un document , en français de Joel, qui décrit de quelle manière il est possible de minimiser le nombre des  arbres de recherche qui foisonneraient sans des simplifications dites  "intuitives".

                 LE PAR d'une donne

                Le calcul du PAR d'une donne est directement lié au "TOPAGE" et au nombre de levées réalisables sur chaque couleur et dans chaque position de joueurs. Ce calcul n'est qu'un sous produit qui découle des levées réalisables dans les deux axes.

                On notera ici que les simultanés des RONDES de FRANCE fournissent souvent ce type de résultats sur les feuilles de duplication de chaque donne ou alors les enchères à la française qui possibles mais jamais les deux simultanément;; aucune explication n'est ajoutée ce qui n'incite pas les joueurs à en comprendre les raisons!!! Ces simultanés utilisent le Logiciel Payant MAGIC CONTEST et fournissent ainsi en temps réel une information importante aux joueurs pour comparer leur choix sur la donne par rapport à l'optimum de possible............sans intégrer bien sur les erreurs des uns et des autres. On comprendra ainsi mieux l'intérêt technique des R.D.F. par rapport à des tournois de régularité ou l'étalonnage des contrats possibles est inconnu!!!!!!!

                Les bridgeurs de compétition noteront aussi que les épreuves fédérales ou de comité fournissent en fin de séance toutes ces informations.

                Ou utiliser le DDS

                Tous les logiciels de jeu de la carte sont basés sur le DDS lorsque c'est l'ordinateur qui joue la carte face à l'utilisateur du logiciel ..........mais pas seulement.

                En effet le DDS est pratiquement toujours utilisé par les meilleurs logiciels mondiaux pour produire les enchères après des débuts de séquence qui s'appuient sur un choix algorithmique des CONVENTIONS du SYSTEME choisi. Plus l'utilisation du DDS sera tardive plus les enchères seront proches du système conventionnel; finalement ce sera le DDS qui devra aboutir au contrat final mais en réduisant le plus possible les calculs sur la base des informations connues sur chaque main. Les curieux seront souvent surpris par les solutions d'enchères qui sont fournies par certains logiciels du fait de l'utilisation du DDS.

                Alors comment procède-t-on???

                Eh bien tout simplement en effectuant de tirages aléatoires des mains possibles pour constituer des DOUBLE MORT Hypothétiques en fonction des 39 cartes inconnues et des enchères descriptives  des mains cachées.

                Lorsque l'on dispose d'un nombre suffisant des mains possibles qui répondent aux critères du tirage aléatoire on applique le DDS à chacune de ces mains......Il ne restera plus qu'à faire le choix du contrat le plus probable et à orienter l'enchère dans ce sens pour aboutir au contrat le plus rémunérateur (plus facile à dire qu'à faire !!!)

                C'est en tous cas ce que j'envisage dans mon propre logiciel............. après environ 12 ENCHERES établies sur des bases de règles et de faits reconnus  dans le Système de la Majeure Cinquième.

       

              Conclusion de Joël BRADMETZ sur ses travaux effectués avec BO HADLUNG sur la dernière version d'un DDS

                (J.BRADMPETZ met en ligne son propre DDS sur son site en référence 6)

                Derrière l'intérêt que nous portons au jeu de bridge, il y a des préoccupations d'intelligence artificielle mais aussi d'intelligence de synthèse ( i.e. visant à imiter l'esprit ) car les performances humaines sont encore loin d'être égalées dans ce domaine et, malgré les échecs, cette implémentation s'est révélée assez simple et n'a généré aucune bogue. Les 70 000 donnes, probablement exactes puisque analysées de façon convergente par plusieurs DDS (dont celui de Jack, de Hans Kuijf, plusieurs fois champion du monde) ont été réanalysées de façon correcte. continus pendant des décennies des logiciels de planification du jeu, il serait sans doute regrettable de se couper d'un dialogue avec la psychologie cognitive. Le jeu de bridge est un exceptionnel modèle de l'expertise humaine qui combine l'approche probabiliste liée à l'information non complète, à de puissants langages d'enchères et à une conceptualisation poussée et efficace du jeu de la carte. Il est à notre sens beaucoup plus stimulant que le jeu d'échecs, dont l'intérêt psycho-social est nul, mais auquel beaucoup de chercheurs et de psychologues, conservent un attachement historique. De plus, excepté pour le jeu de la carte, où ils fournissent des prestations du niveau de bons joueurs régionaux, les logiciels sont toujours assez faibles dans les enchères et laissent encore ouvertes d'innombrables pistes de réflexion sur l'expertise humaine qui réalise un considérable travail de compression de l'information et élabore des structures de données encore très au-dessus des meilleurs modèles.

 

                Référence incontournables

 

                1 - Description des dernières versions  des fichiers DDS par les auteurs :

                https://github.com/dds-bridge/dds/blob/develop/doc/dll-description.pdf

                2 - Description détaillée de l'algorithme DDS valide en 2014 :       Alg-dds_x.pdf

                3 - Description détaillée de l'algorithme DDS valide en 2014 :    2014-11 Performance and Benchmarking.pdf

                4 - Une Implémentation de l'algorithme du DDS utilisable en ligne dans un "Browser" mis gratuitement à la disposition des utilisateurs sous OS Android ou OS Windows par JOHN COACHER:

                http://www.bridgesolver.co.uk/

                5 - Le logiciel téléchargeable Gratuit Double Dummy Solver (DDS.exe version 11) du Site BRIDGE CAPTAIN proposé par Bob Richardson et Bo Haglund :

                http://www.bridgecaptain.com/downloadDD.html

                6 - Le site français de Joël BRADMETZ absolument incontournable pour toutes ses analyses sur le monde du bridge que tous les bridgeurs devraient avoir consultées

                http://www.scanbridge.net/

Nouveauté Joomla 3.7: Un nouveau champ de type quelconque par article